Réunion du 8 juillet 2017

La première chose que je dois dire, c’est qu’il a fait chaud. Non parce qu’une des participantes nous aurait fait un striptease, mais juste parce que dehors (enfin surtout dans la lieu de réunion) c’était caniculaire malgré le ventilo.

Alors le matin pour une fois l’ambiance a été assez calme. 5 participantes venaient du blog et 1 n’en venait pas (j’suis forte). Après les rapides présentations d’usage, parce que c’est bien sympa d’échanger ici, mais dans la réalité on ne sait pas à qui on a affaire, si il y aura autant d’affinités et si on va enfin oser parler en direct, un sujet a été lancé. Celui de l’enfant intérieur. Comment ça fonctionne ? Comment fait on ? Qu’en fait on ? Ca nous a mené doucement vers d’autres chemins comme comment protéger les enfants des abus, à quel âge aborder le thème de la sexualité avec eux, que leur dire ? Mais j’ai déjà pu percevoir quelques réactions émotionnelles.

L’après midi, après un retour d’une ponctualité sans faille (et inhabituelle j’ose l’écrire) (et sans rosé), les 6 participantes sont revenues. J’avais prévu un programme que je n’ai pas tenu (c’est tout moi). Je les ai fais commencer par la fin (du coup on a pas abordé le début)… Un petit travail sur l’estime de soi et la confiance en soi, nous a lancé dans un vaste débat et une intense réflexion. Quelles sont nos valeurs personnelles ? Le mot « valeur » a déclenché une tempête sous les crânes. « Valeur » = monnayable ? Si oui combien vaut-on en euros ? A combien s’estime-t-on tiens pendant qu’on y est ? La question a été considérée comme dérangeante (c’est bien pour cela que je la pose). Vaut-on quelque chose pour soi ou juste en comparaison à d’autre chose ou dans le regard des autres ?

Nous n’avons jamais eu le temps d’aborder la confiance en soi. La notion de « valeur » nous a entraîné sur bien des chemins de traverse. Nous sommes revenus sur l’enfant (ou les enfants) intérieur, sur la transmission des traumas, la parentalité, la durée d’une psychothérapie et ce qui s’y joue, la colère face aux dégâts que l’on doit réparer et le fait d’être détentrice d’une histoire familiale.

Je n’ai pas eu besoin de leur demander de dessiner cette fois, elles l’ont pour certaines fait très bien d’elles mêmes. Des gribouillis parfois bien parlant.

Quelques petites phrases sibyllines qui ont fait mouche, comme à chaque fois.

Du coup, un après midi perçu comme plus « lourd » psychiquement que la matinée. La chaleur aidant, surtout celle des cerveaux, a rendu cette fin de journée fatigante (même pour la psy).

Voila le temps de se séparer était venu. Certaines ont fait durer leur rencontre et leurs réflexions autour d’un verre (j’ai une très belle photo, merci de ce cadeau).

Comme je l’écrivais sur FB, je trouve ces rencontre d’une richesse extrême. Déjà le fait de mettre un visage sur vos pseudos, même si j’en connais certains via FB, mais ce n’est pas pareil. Se dire, mais je la connais, je vois souvent sa photo et là je découvre en réel sa personnalité, son visage, son sourire. C’est vraiment un super moment, rien ne vaut la réalité, moi je vous le dis.

Si les participantes ont envie de commenter, je leur laisse le faire avec plaisir.

minion80

 

 

Publicités

43 réflexions sur “Réunion du 8 juillet 2017

  1. J avais eu envie de venir et puis j avais décidé que c était trop de wepenses ( billet de train inclus).. alors je diraisque je vaux moins de 150 euros :-). En tout cas ca a l’air d’être bien intéressant comme expérience!

    Aimé par 1 personne

  2. Chaud, intense, remuant, triturant mais dans un doux partage bienveillant!et de bien jolies rencontres! 

    Et bien sûr les mots de Vergi qui résonnent parfois « ah mais oui, c’est bien sûr » mais qui sont parfois plutôt « c’est quoi cette question! Nan mais oh, là, ça m’agace grave! Je suis pas à vendre, je suis pas une marchandise! »😜 

    Mais c’est toujours un échange très riche, qui permet d’avoir un autre point de vue sur une situation, d’avoir des réponses inattendues qui permettent une autre lecture de ses problématiques, de se rendre compte que c’est un sacré bazar dans sa tête, de bénéficier des expériences des autres qui donnent l’impression qu’on a tous les mêmes dingueries! Ce sont des moments privilégiés!

    Personnellement, rien à voir avec la 1ere reunion! je me suis sentie libre, j’ai eu l’impression de pouvoir être juste moi sans vraiment me poser d’interdits, mais surtout contrairement à chez ma psy ou dans ma vie de tous les jours ou même lors de la 1ere réunion, je n’ai pas ressentie le poids écrasant de la honte. J’ai eu l’impression de pouvoir exister simplement.

    La question sur la valeur que l’on s’atrribuait a été ressentie assez désagréablement voir avec un agacement certain. Je me suis rendue compte que je ne m’attribuais aucune valeur; ma valeur est celle que je pense que les autres m’attribuent ou vis à vis de ce que je pense que les autres attendent de moi. Alors évidemment quand il a fallu donner une valeur pécuniaire, même pas en rêve! Je ne suis pas une marchandise, je ne suis pas à vendre! Un peu colère la dame sur le moment! Lol

    Et puis mon gribouillis est une oeuvre d’art pleine de sens, non!😇 J’espère que tu l’as accrochée à ton mur! C’est une valeur ajoutée à ta déco non?😊

    Je retiendrais aussi ta super définition qui laisse sans voix mais d’un réaliste sans faille: » un rapport sexuel n’est rien d’autre que de la masturbation à 2! Le but est de se donner du plaisir à soi et si on peut en donner à l’autre, c’est un plus! »😜

    En tout cas ça bouscule, ça fait cogiter mais ça reste toujours positif!

    Merci Vergi pour ta disponibilité et surtout je suis d’accord, nous ne t’avons pas ménagé! 😇 alors merci doublement.
    Merci aussi aux autres participantes, ça a été un plaisir de pouvoir partager cette journée avec vous.

    Aimé par 2 people

    1. Juste Moi tu as beaucoup évolué depuis la première rencontre. Je ne peux que te féliciter du travail que tu as fait sur toi et des résultats en si peu de temps. Mais l’intérêt de ses réunions est de prendre conscience aussi qu’il y a encore des choses qui remuent plus qu’elles ne devraient.

      Aimé par 2 people

  3. Alors! D’habitude, je n’ai aucun souci à l’écrit. En général, les mots sortent sans que je fasse vraiment d’effort pour les aligner sauf que là, je bloque un peu.

    Journée très chaude dans tous les sens du terme. Euh… En fait pas tous les sens, comme dit Vergi pas de striptease… Très intense, également.

    D’abord la rencontre de belles personnes . Certaines que je connaissaient virtuellement de par le blog mais FB également. Super enchantée de ces rencontres.

    Une super amitié avec…. une participante que je connaissais déjà sur une autre réunion de Vergi. 💖
    Merci à vous toutes.

    Cette réunion je l’ai beaucoup plus appréhendée que les autres. Pour différentes raisons mais aussi parce qu’en ce moment quelque soit là où je vais, j’ai du mal à me sentir à ma place et légitime… Mais je crois que ça, c’est une autre discussion. Mais en même temps, tellement envie de la faire.

    Le matin, je me suis surprise à prendre plus facilement la parole que d’autres fois. A arriver à peu près à m’exprimer et surtout finir mes phrases LOL….

    L’après midi… Oh alors là! J’ai été super scotchée par la question de Vergi qui je crois m’a fais passer dans tous mes états.
    Me définir une valeur financière m’a scotchée ; énervée ; en colère et par moment je crois avoir envie de pleurer (sauf que ça, ça part comme ça arrive, je ne sais pas pleurer…)
    Malgré toutes ces émotions, ça m’a et me fait toujours cogitée. Je me suis rendue compte que je n’ai de valeur que dans le regard des autres donc celles que l’on veut bien me donner ou pas …

    Le partage de toutes et la bienveillance de la réunion et de Vergi ont fait de cette journée une super journée riche en tout point de vue.

    Mon gribouillis fait par les émotions du moment ne m’est pas apparue comme un dessin… Vergi, je reste très intriguée par ta définition de ce chef d’œuvre que je n’ai pas … LOL 😉

    Une super journée riche et belle en rencontres , partages et cogitations… Lol 🙂

    Merci Vergi pour tes réunions et merci à toutes les participantes.
    Super moment complice après la réunion, un peu trop court, ayant toutes des obligations ou transport à prendre.

    Vergi, sans rosé à mon « GRAND » désespoir, LOL 🙂😉. En fait, j’ai hésitée entre satisfaire une envie et prendre le risque de dire et faire n’importe quoi (association alcool + grosse chaleur = je ne garantie pas le résultat 😇🙃 ) ou rester raisonnable. Hum… Vu les questions de l’après -midi je crois que le raisonnable était la meilleure solution. LOL ☺😉

    A quand la prochaine réunion? ☺

    Aimé par 2 people

    1. Vivi je confirme tu es bien plus à l’aise à l’oral, tu affirmes, tu te positionnes, c’est génial.
      Je n’ai pas gardé vos gribouillis, mais je les ai regardé ensuite. Je t’en parlerai ailleurs.

      Aimé par 2 people

  4. Coucou tout le monde. Alors déjà c’est juste trop bien d’ouvrir l’article et de se dire hé hé j’y étais.
    Parce que rien que ça pour moi c’était déjà une belle victoire. Avant de le faire j’avais appelé ça un bel exercice d’affirmation de soi, et il s’agissait bien de ça pour moi. Ensuite je n’avais pas d’attente particulière alors je ne pouvais pas être déçu. Une petite appréhension tout de même le vendredi soir soyons honnête. Puis le matin c’était parti, dans le speed pour être à l’heure (raté d’ailleurs) . J’ai pas eu le temps de me poser de question.
    Et puis lorsque cette porte c’est ouverte une drôle de sensation ;arrivée quelques part pour rencontrer on ne sait pas vraiment qui et faire on ne sait pas vraiment quoi, mais en 2s avoir l’impression de connaître tout le monde c’est vraiment un truc de ouf (comme dirait Vergi 😉). Et il vrai que vous découvrir en chaire et en os c’est quand même génial. Grâce à fb j’avais déjà échangé et eu un petit aperçu de la personnalité de certaines mais je rejoins Vergi, rien ne vaut le réel.
    Sur le contenu hyper intéressant, faut dire que l’enfant intérieur qui fut abordé en premier lieu était l’une de mes questions alors forcément !
    La pause déj, rapide certes mais qui permet de se dire qui l’on est, d’échanger sur nos parcours, sans aucune gêne car vraiment on étais en phase. Comme dis juste moi se rendre compte que les mots utilisés sont les mêmes alors qu’on crois que il y a que dans notre tête que ça tourne à l’envers.
    Le mot valeur va raisonner longtemps dans ma tête, j’ai fait l’expérience aujourd’hui de poser la question à deux proches et cette question (qui leur a paru étrange) n’a pas créé autant de trouble chez l’un d’entre eux même, j’ai même eu une réponse assez rapidement, alors que l’autre aurait pu être avec nous, tiens tiens intéressant.
    Pour ce fameux enfant intérieur, merci à toutes pour le partage de vos expériences, j’ai senti que c’était un moment très intime que vous nous avez livré par générosité. Grâce à vous (et aux explications de Vergi) j’ai une nouvelle piste à explorer.
    Ce petit moment final partagé autour d’un rafraîchissement (car oui nous avons eut très chaud) , ou nous avons pu échanger nos impressions et se détendre, m’a été très appréciable. Une sorte de petit sas entre 2 temps avant de reprendre le chemin de la maison.
    En partant je disais ne pas être remuée, mais la nuit qui a suivie à été horrible, insomnie de 2 à 4 (OK il fesais hyper chaud mais c’est d’habitude pas un problème) et visiblement un cauchemar vers 5h d’après le témoignage de mon mari (je ne m’en souviens pas) alors comme le hasard est peu probable, je pense que finalement y a peut-être des choses qui se sont bousculer dans ma petite cervelle. A suivre…
    En bilan c’était une super expérience, avec des belles rencontres où l’ambiance était bienveillante, détendue et respectueuses.
    Tous comme toi Juste moi, j’ai été moi, sans retenue et ça fait vraiment du bien!
    Merci Vergi de permettre ça.
    Si c’était à refaire et bien je le ferais car franchement, je le vaux bien. Lol

    Aimé par 2 people

    1. Au début j’ai eu du mal à me dire « mais c’est celle que je vois sur FB ! » et puis faire le lien avec ton pseudo. Tu t’es investie dans cette réunion alors que c’était la première fois que tu faisais ce type de réunion. Oser parler, oser parler de soi ce n’est pas si facile.
      J’aime poser « la » question tordue, ces réunions ne sont pas juste l’occasion de vous connaître, ce serait trop facile !

      Aimé par 3 people

        1. Je suis d’accord avec Vergi… Tu m’as super épatée dans la façon dont tu t’es livrée aussi facilement. Contente d’avoir pu mettre un visage sur de longues conversations …, les photos ne donnent pas la même chose. 😊😉😘

          Aimé par 1 personne

  5. Pour ma part, je ne connaissais personne, car peu d’échanges sur le Blog et pas de FB.

    Cette journée à été intéressante, enrichissante. Il est vrai qu’au milieu de toutes on se sent bien. Chacune peut parler, poser ces questions sans aucune crainte de jugement et je trouve çà juste magnifique !

    La chose dont je me rends compte après coup, c’est que j’étais là beaucoup pour apprendre. Et au contact des autres effectivement j’ai appris…
    Et j’avoue que j’ai beaucoup aimé voir vergi travaillait! 😊
    Mais certainement je n’ai pas pris suffisamment le temps de réfléchir sur moi et sur le ‘à quoi çà me renvoit’.

    En tout cas j’ai passé une agréable journée et un très bon moment.
    Merci à toutes.

    Aimé par 2 people

    1. Moody tu est une « nouvelle » sur ce blog et ça été un plaisir de te rencontrer. J’ai bien vu ta tendance à plutôt observatrice et c’est normal, venir se confier face à des personnes inconnues, même si vous échangez ici, n’est pas simple. Mais tu es intervenue à plusieurs reprises et vers la fin tu as su prendre confiance et dépasser tes craintes pour nous faire part de ton mode de fonctionnement. Perso, je pense qu’il y a une grosse différence entre ce que tu montres et ce que tu exprimes sur ce blog. Alors oui la « surface » n’a pas souhaité que le « fond » puis être atteint, mais j’aimerais te dire que beaucoup autour la table étaient déjà passé par ce type de fonctionnement. Se mettre en mode protection et tout bloquer. C’est un fonctionnement à l’économie, c’est devenu un automatisme et dépasser cela demande de l’énergie et du temps. Merci d’être venue.

      Aimé par 2 people

      1. Touchée ☺

        Depuis la réponse à ma question suite à la réunion, je t’avouerais que je cogite beaucoup. Et lire ton commentaire, m’a fait fondre en larmes ! ☺
        Je me dis qu’il faut que je trouve le moyen de tout unifier. Je ne sais pas encore comment m’y prendre mais c’est l’objectif.
        En tout cas, merci.

        Aimé par 3 people

        1. Vergi,
          Est ce que le fait qu’il y est une « grosse » différence entre ce que je montre et ce que je peux écrire, montre l’ampleur du travail à entreprendre ?
          Je me dis que tout le monde est un peu comme ça, non ? Que l’on voit une enveloppe et que le contenu nous est caché.

          J'aime

        2. Pas vraiment. Certes ns avons tous des masques, on ne se présente pas à la boulangère comme à la reine d’Angleterre, mais ces masques sont « fins » et proches de ce que ns sommes réellement. Un gros dècalage entre le masque et le soi est symptomatoque d’un (ou des) traumas avec mise en place d’un fort mèxabiqme de défense (et donc de protection).

          J'aime

        3. Moody, si je peux me permettre d’intervenir, je suis comme toi peut être à un degré différent ( certainement plus fort car j’en tiens une couche bien épaisse lol) j’ai un gros décalage entre ce que je suis à l’intérieur et ce que je laisse échapper de moi. Et ça à cause d’une épaisse carapace que j’ai mis en place depuis mon enfance afin de me protéger de mon persécuteur. Et cette carapace je me la traine depuis un bon bout de temps à tel point que je ne me pas construite complètement et personnellement… la thérapie m’aide justement à enlever morceau par morceau cette couche. C’est un travail très long en ce qui me concerne car j’ai dû énormément me blinder dans la vie et que je dois encore le faire dans le cadre de mon travail malheureusement… mais je suis persuadée d’arriver en travaillant sur moi et en faisant du ménage dans ma vie à réduire un max cette fichue carapace. Ta prise de conscience va te donner l’élan pour y travailler. Je t’envoie tous mes encouragements

          J'aime

      2. Merci pour ton partage fly’moon.
        En toute sincérité je savais qu’il y avait un décalage entre ce que les gens peuvent percevoir et ce que je suis. Mais bon, pour moi c’était minime et puis j’aimais/j’aime bien le contraste.

        Le fait d’être en psychothérapie fait que l’on est encore plus regardant sur soi… Alors je suis toujours dans le doute, la peur. Est ce que vraiment j’ai été traumatisé?! Ma première réponse serait « non », mais si on regarde les faits, dire le contraire serait absurde.
        Et durant la réunion voir vivi, juste moi, nanistef et les autres dans leur cheminement, effectivement, je me suis demandé si j’avais pas un problème. Lol.
        D’ailleurs c’est en cela que je voulais vous remercier. De vous être ouverte, avoir montrer vos faiblesses, vos peurs, et surtout votre force…. Vraiment je n’ai pas les mots. A part le fait que j’ai trouvé cela magnifique !

        Mon pragmatisme me dit que je sais que j’ai un chemin à parcourir, qu’il sera fait de hauts et de bas. Et qu’il faudra être persévérante. Une autre partie de moi me dit autre chose, mais bon, je vais éviter de l’écouter 😜

        Aimé par 1 personne

    2. Moody, les premières fois sont rarement faciles d’autant que tu t’es retrouvée dans un groupe composé d’au moins 4 personnes qui se connaissaient au moins virtuellement ce qui n’est pas évident. A midi, tu t’es un peu livrée, l’après midi aussi , beaucoup de douceur…, j’ai trouvé ce moment extra. Peut-être une autre fois?
      Au plaisir de te revoir un jour. 😊

      J'aime

  6. Je trouve ça vraiment génial ce que je lis dans vos commentaires. On sent à travers vos écrits une belle union enrichissante pour chacune d’entre vous et ça fait plaisir à lire

    Aimé par 2 people

    1. Merci fly’moon! Les réunions sont des supers moments riches en super rencontres ; émotions et partages tout ça supervisés avec bienveillance par Vergi qui pourtant ne nous ménage pas mais c’est un peu le but… Lol 😊😉

      J'aime

      1. Ah bon ? 😇
        Pour ce qui est d’une prochaine rèunion, perso je pourrais en.organiser 1 chaque 15 jours. Mais l expérience m a montré qu’entre l’envie de venir et venir il y a parfois un grand pas et qu ‘au 3 dernières propositions de rèunions il n’y a eu que 1 ou 2 inscrites…

        J'aime

      2. C’est vrai vivi, on a le droit de se défouler sur elle ? coooool lol !
        En tout cas je vous trouve super courageuses d’y participer, moi même je ne suis pas sûr de pouvoir y arriver, déjà qu’il y a pas si longtemps le face à face avec ma psy était compliqué alors j’ose même pas imaginer en groupe, alors bravo 😉

        J'aime

        1. Je ne suis pas un punching ball non non ! lol
          Mais en effet, lorsqu’il y a quelque chose à dire cela peut être dit que ce soit dans l’opposition ou même dans une certaine colère. Le but n’est pas d’atteindre un consensus, cela n’aurait aucun intérêt. Chacune arrive avec son vécu et ses difficultés et il me parait important de pousser toutes les participantes dans leur retranchement. C’est aussi pour cela qu’elles sont là pas juste pour voir à quoi je ressemble.

          J'aime

        2. Peut être qu’une réunion tous les 2-3 mois, serait possible. Ça laisse le temps à celles qui veulent de s’organiser pour venir.

          J'aime

        3. Non! Non! Je n’ai jamais dis que Vergi est un punching ball! Lol 😉 ça ne me viendrai pas à l’idée ni même d’essayer. LOL
          Juste que les questions qui ont pour but de nous faire réfléchir font parfois un peu remonter les émotions et remuent parfois pas mal.
          fly’moon, la première réunion avec Vergi, je n’arrivais quasiment pas à parler, ça ne pouvait pas.
          Je l’ai mis ailleurs sur ce blog, les réunions sont riches en beaucoup de choses et c’est aussi une super aventure humaine.
          ça permet aussi de s’apercevoir que malgré des vécus différents, nous ne sommes pas si différent(e)s dans nos façons de réagir et de voir les choses. Du coup, on se sent aussi un peu moins seule…

          J'aime

        4. Ah l’humour quand tu nous tiens lol
          oui je découvre ici qu’on n’est pas seule 😉

          J'aime

        5. Fly’moon, je pense vraiment que c’est différent qu’un face à face. Je dis pas que c’est facile mais je ne suis pas certaine que l’on puisse faire un parallèle entre les 2 ressentis. En ce qui me concerne je note une réelle différence, je ne suis pas de nature timide, je prends la parole assez facilement dans un groupe. Mais face à ma psy c’est d’autre chose dont il s’agit et j’ai pu être complètement paralysée (enfin au début maintenant cela n’arrive plus)

          J'aime

        6. J ajoute, pour rejoindre.Nanstef, que les participantes arrivent a dire en réunion ce qu elles ne disent pas ailleurs, même a leur psy. En réunion, passees les premières minutes, il n’a pas le regard « des autres » parce que c est bienveillant que toutes les personnes présentes ont vécu des événements difficiles ou lourds et que chacune comprend ce que les autres ressentent.

          J'aime

        7. Oui c’est donc bien complémentaire au travail en face à face… hum intéressant. …

          J'aime

  7. Me voilà…..

    Pas du tout stressée à mon arrivée. Tranquille et détendue.
    Pourtant, je ne suis pas du Sud (lol).
    Une alchimie, une osmose s’est opérée immédiatement entre nous toutes. Je trouve cela magnifique, tellement beau que ça fait chaud à mon petit cœur.
    Cette journée est la rencontre de très belles personnes. J’ai vécu un moment d’échange et de partage d’une grande richesse où l’humain est au cœur de chaque instant.
    Merci à vous toutes.
    Pour le striptease, Vergi, il fallait me demander. J’ai tombé la chemise très, très vite, à peine assise dans le fauteuil. D’ailleurs, elle est restée sur mes genoux toute la matinée (la chemise). Il restait plus grand chose à enlever. Je voulais retirer mes chaussures, j’avais trop chaud dans mes gazelles (adidas), mais cela ne se fait pas et je ne suis pas chez moi.
    Bilan de la journée. Besoin d’analyser, de réfléchir aux questions dérangeantes de Vergi, aux points abordés qui me remuent franchement et des petites phrases qui font mouche chez moi. Une journée très positive comme je l’espérais.
    Le dimanche fut, lui, un lâché d’émotions, difficile à contenir et qui me déstabilisent fortement.
    Je terminerai en te remerciant, Vergi, pour ton accueil, ta disponibilité, ta bienveillance et ton écoute.

    J'aime

  8. Ah non Vergi n’est pas un punching-ball, je m’y essaierai pas d’ailleurs! LOL😜mais cela dit on peut s’exprimer même si on est pas d’accord, même si ça suscite de la colère. Il y a toujours un retour bienveillant!
    Perso, pour la prochaine réunion, il faudra attendre que mon porte monnaie se remplisse à nouveau mais surtout que j’ai fini de digérer celle-ci. 

    Moody, tu parles de décalage qui a priori est un mécanisme de défense donc. Ce décalage même après 2ans de travail je l’ai ressenti assez violemment les jours qui ont suivi la réunion. Ce décalage n’est pas aussi important qu’il y a plusieurs mois mais il reste présent et il fait très mal. 

    Je voudrais que tous les jours de ma vie ressemble à samedi. Je me suis sentie bien, libre, je n’ai pas eu à me cacher, ma honte et l’image que je peux avoir de moi ne m’a pas dérangée. J’étais juste moi, juste ce que je voulais être. Jusqu’à pouvoir soutenir le regard de Vergi sans ressentir de gêne, plus en être émue de voir que j’en étais capable alors que ça m’est difficile voir impossible ailleurs.

    Le dimanche a été difficile, très irritable, agressive, dans ce mal être que je connais bien. Le lundi alors là jackpot! La tête dans le sceau! Ma séance m’a dépitée, j’étais à nouveau écrasée par cette chappe de je ne sais quoi qui m’enferme dans une vison de moi négative, comme s’il fallait que je me cache tellement j’ai honte de ce que je suis aux yeux des autres.

    Je me rend compte que c’est contre moi que je retourne cette colère de ne pas réussir à sortir de ma prison. C’est moi qui décide de sortir de là mais on en a parlé, cet enfant intérieur( s’il y en a qu’un!) refuse de rester à jouer dans sa chambre et me foutre la paix. A moi d’aller le mettre en sécurité!

    J’ai vu ce que ça pouvait donner quand j’acceptais d’être naturelle, en étant vrai, sans peur d’être jugée. Et puis, le retour à la réalité m’a montré que j’avais encore beaucoup de travail pour gommer ce décalage. Même si celui-ci est déjà bien réduit. 

    Alors oui, ces réunions sont pleines de positivité😊 mais il faut pas oublier que malgré ça on aborde des sujets qui remuent 😫et Vergi sait bien les choisir🤔!

    S’apercevoir que je n’existe pas pour moi, c’est terrible! Que je m’octroie aucune valeur, que je n’existe qu’à travers les autres, c’est triste.

    Mais cela dit, aujourd’hui où je peux à nouveau réfléchir, des valeurs j’en ai et je m’emploie à les appliquer en ce moment. J’ai d’ailleurs pu prendre une décision plus sereinement après la réunion. C’est vrai que qui gagne, qui perd, on s’en fout, ce qui est important, c’est de me respecter moi! Les autres pensent ce qu’ils veulent, moi, je veux être droite dans mes bottes.

    Mais ce qui est dure, c’est de changer! Comme à dit Vergi lors de la réunion, 30ans de conditionnement ne disparaissent pas comme ça!

    je m’aperçois aussi que j’imagine que les autres me voient avec mon propre regard; sauf que moi j’ai très peu de bienveillance et clémence pour moi; Alors j’imagine que les autres me voient répugnante, monstrueuse, sale et maintenant fouteuse de merde professionnelle! Et ceux qui disent le contraire, je me dis qu’ils disent ça pour faire bien et comme je leur fais pas confiance, je n’y crois pas, ils mentent.

    La route est longue pour faire dégager ce sentiment de honte, pour me convaincre que la honte, la peur, la culpabilité ne sont pas à moi! Les élastiques sont encore bien costauds! Et la non-confiance aux autres ne m’aide pas.

    Mais je m’accroche! 🤗

    J'aime

  9. Il y a qqs jours, j’ai fais un rêve.

    Il y a avait une pièce fermée avec une grande fenêtre. A l’intérieur, Il y avait des petits personnages. Des « mechants » et des « gentils ». Les « mechants » avaient des armes, mais quand on regarde de plus près, on voit qu’elles sont toutes petites, vieilles, rouillés. En gros elles ne peuvent pas faire bien mal. Et les « gentils » ont par contre de vrais, belles, armes, ont voit très bien qu’ils sont pas là pour rigoler. Un des méchant demande à un des gentils de lui montrer sa hache. Le gentil la lui donne. Le méchant la lance en direction de la fenêtre qui se brise, 2 gentils sont de chaque côté de l’endroit où la haché a atterrit. Le méchant est impressionné par l’arme, qui a fissuré la vitre. Les gentils, eux, se mettent directement en position de combat. Ils se parlent en thaïlandais (parce que comme tu le monde le sait la langue des arts martiaux c’est le thaïlandais ! Lol), et ce demande s’ils doivent attaqué ou pas. Les méchants sont apeurés, ils savent qu’ils e feront pas le poids face aux gentils. Les gentils après qqs echangent décident de se volatiliser.

    L’interprétation que j’en ai faite, c’est que les « gentils » sont nos mécanismes de défenses, il prennent leur fonction très au sérieux et à la moindre impression que qqch ne va pas, ils sont prêts à défendre /attaquer.
    Et les « méchants » sont nos traumas, ils ont l’air effrayant mais sont juste effrayés. Après he pense que l’on peut y voir d’autres choses….

    Je ne sais pas si c’est très intéressant mais comme il est arrivé suite au commentaire de Vergi sur la différence entre le masque de l’extérieur et le soi intérieur. Je me suis dis pourquoi pas partagé et peut être alimenter la réflexion….

    Aimé par 1 personne

    1. Waouhh dis donc ça c’est du rêve Moody.
      Je me risquerais pas à y analyser quoi que ce soit mais je suis impressionnée par les détails. Personnellement je ne rêve peu ou plus ou je m’en souviens pas. Mais lorsque cela arrivait c’était loin d’être si détaillé, tout juste l’impression d’avoir rêvé d’un truc ou d’une personne.
      Je crois même pas qu’il y a des images, seulement des impressions.

      Aimé par 1 personne

    2. Non pas de traumas. Des mécanismes de dèfense (ils sont armés). Mais le fait qu’il y en a des gentils et des méchants parle du clivage (merci maman). En fait il n y a ni gentils ni méchants, ils ont besoin les uns des autres et doivent collaborer.

      Aimé par 1 personne

      1. En général mes rêves sont toujours super détaillés, et c’est toujours tout une histoire ! En plus, je rêve bcp où en tout cas je m’en souviens bien la plupart du temps.

        Aimé par 1 personne

  10. Alors je sors de ma séance du jour super remontée! Ça change pas trop en ce moment! Mais je préfère ça que plutôt qu’être en mode soumission!

    La séance a été presque exclusivement passé à parler du blog et de la réunion. Et c’est pas moi qui est lancé le sujet c’est ma psy. Rien à voir en plus avec ce dont on était en train de parler. Enfin pour moi, pour elle il y avait probablement un lien. Bref!
    Mais elle m’a assaillie de question pour savoir comment ça se passait, qu’est ce qui m’avait incité à participer (reunion/blog), enfin toutes sortes de questions. Je me suis trouvée presque comme prise en faute. J’ai eu beaucoup de mal à lui répondre.
    Et la question qui tue: « y a t il des hommes lors des réunions? »  » comment est abordé ce sujet? »
    Bin non y a pas d’homme et on parle pas forcément des hommes et encore moins de nos hommes. Implicitement, pour moi, ils n’ont pas leur place à ces endroits là, ils n’existent pas dans mon esprit! (Attention c’est ma réponse à chaud.)

    Je sais pas ou si je sais, pourquoi elle est venue me parler de la réunion et du blog; je l’ai sentie « entre ouverte », mais elle disait ne pas comprendre ( je devais pas être très clair vue comment j’étais mal àl’aise), qu’elle était « ignarde »( c’est son mot) dans ce domaine. J’ai essayé d’être plus clair mais mes idées étaient en déroute, difficile de les aligner. J’ai fini par reprendre le dessus et expliquer le fonctionnement. Mais je me suis vraiment senti en difficulté et mal à l’aise.

    Je suis sortie de là frustrée parce que je ne sais pas trop quoi penser de l’attitude de ma psy et en même temps super agacée parce que je fais ce que je veux entre mes séances. Hors de question que je me justifie sur mes choix et je n’attend pas après les séances pour réfléchir et avancer. Et puis, ce blog et les rencontres que j’y ai faite m’ont permises d’être encore là !  
    Bon après réflexion peut être s’est elle questionnée sur les retombées que la réunion et le blog pouvaient avoir sur moi. 

    Je sais pas mais ça m’a agacé grave parce que je sais pas où elle voulait en venir et je l’ai ressentie agacée et très parlante du coup. Comme si elle voulait me pousser dans mes retranchements.

    Alors cest vrai, qu’on parle de nos agresseurs souvent ici mais jamais de l’homme qui partage nos vies. Et pourtant dans mon cas, c’est le bazar parce que malheureusement, il est le représentant malgré lui des hommes et de ce qu’ils représentent pour moi. Et c’est pas glorieux! Il subit mon dégoût, ma peur, ma honte et mon rejet. Et pourtant c’est un homme qui est toujours présent, il est resté à mes côtés, il me soutient, il me supporte, il gère, il s’adapte, bref, je n’ai rien à lui reprocher. Bien sûr il n’est pas parfait mais je cherche les petits détails pour que je puisse être en colère contre lui, pour justifier le fait que je veuille partir, mais c’est en fait juste fuir ma problématique. En fait jetouffe parce que je n’accepte pas d’affronter mon trauma vis à vis des hommes; je me sens enfermée, emprisonnée. Alors c’est vrai que samedi j’étais libre, je ne ressentais pas la pression de mes ressentis face à mon mari. Et ce qui est appréciable pas d’homme à l’horizon donc pas écrasée par le dégoût, la peur ou la honte. En plus, depuis 15jours, je fais des rêves ou plutôt des cauchemars autour du viol, pas forcément le mien, et mes rêves assez récurrent où je me retrouve enfermé dans un ascenseur qui dysfonctionne, qui est en chute libre, qui secoue dans tous les sens et duquel je n’arrive à sortir que très difficilement, et la peur de mourir qui va avec. Bref!

    Je livre mes impressions de but en blanc. Je ne relis pas alors désolée pour les fautes!

    J'aime

    1. Certains hommes m ont dit qu’ils aimeraient venir mais ils ne le font pas car ils ont peur dr la façon dont ils seraient.perçus.
      Comme tu le racontes, ça me donne l’impression que ta psy cherchait des infos sur comment monter des réunions, comment faire, quoi dire…

      J'aime

  11. A vous lire, ces réunions ont l’air « magiques » pleines de ressentis et je sens que vous allez de l’avant ! Juste preuve que s’ouvrir , d’échanger, permet d’avancer … merci pour ces partages!

    J'aime

  12. Je voulais juste dire que si certains commentaires qui « datent » sont publiés aujourd’hui c’est juste parce qu’ils me sont arrivés aujourd’hui ! Parfois avec 10 jours de retard !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s